Formation continue – Intervention orthophonique auprès d’enfants présentant des troubles du langage écrit: baser son action sur les données probantes pour plus d’efficacité – première journée

Date : 22 Janvier 2018
Heure : 8h30 à 16h30
Lieu : Pavillon 7077 avenue du Parc
Adresse : 7077 avenue du Parc Montréal, Québec Canada H3N 1X7
Prix : 440 (taxes incluses) $

Les lundis 22 janvier et 12 février 2018 (2 jours de formation)

CONFÉRENCIÈRE

Anaïs Deleuze, M.P.O, orthophoniste, professionnelle de recherche

À qui s’adresse la formation

La formation s’adresse à tout(e) orthophoniste diplômé(e) ayant suivi une formation
initiale en langage écrit. Les fondamentaux (modèle à deux voies, critères diagnostiques,
processus d’évaluation, sous-types de dyslexies, etc.) seront survolés. Les éléments
présentés ne visent pas un type de pratique particulier (individuel ou en groupe, pratique
privée ou scolaire) mais ont pour objectif d’outiller les cliniciens qui pourront les adapter
selon leur niveau d’expertise, leur contexte de pratique et les caractéristiques des
personnes recevant le traitement.

Cette formation vise principalement les enfants d’âge scolaire, mais un survol des
prérequis au développement du langage écrit (âge préscolaire) ainsi que du profil et des
besoins des adolescents et adultes sera proposé.

Résumé de la formation

Nombreux sont les enfants rencontrés en orthophonie qui se trouvent aux prises à des
difficultés primaires ou secondaires sur le plan du langage écrit. Au-delà de l’impact
académique de tels troubles, ces enfants se trouvent confrontés à de nombreuses
situations de handicap qui peuvent notamment ralentir la construction de leur
vocabulaire, freiner leur accès autonome aux connaissances et affecter leurs chances de
s’épanouir sur les plans professionnel, personnel et social. Le champ du langage écrit est
en outre l’objet de décennies de recherches et de découvertes portant sur les interactions
entre le langage oral, le langage écrit et les autres fonctions cognitives, les bases
neurodéveloppementales de la dyslexie-dysorthographie, ses critères diagnostiques, etc.

Des principes d’apprentissage efficaces et de prévention des difficultés sont également
définis. Ainsi, à titre d’orthophoniste, nombreuses sont les ressources qui peuvent guider
notre compréhension de ses troubles et leur prise en charge rééducative. Cette formation
vous propose de plonger dans cette littérature foisonnante et d’en tirer les éléments
permettant de baser vos interventions. Les résultats des plus récentes revues de la
littérature, méta-analyses et études seront présentés. Les principes d’intervention
démontrés efficaces pour les différents sous-domaines (ex. conscience phonologique,
fluidité en lecture) ainsi que des suggestions de matériel permettant leur application
seront proposés.

Lecture préalables suggérées

Pour une mise à jour concernant les connaissances fondamentales en lien avec la nature,
les critères diagnostiques et l’évaluation des difficultés en langage écrit :

  • St-Pierre M.-C., Dalpé, V., Lefebvre, P. et Giroux, C. (2010). Difficultés de lecture et
    d’écriture : prévention et évaluation orthophonique auprès des jeunes. Québec, Canada :
    Presses de l’Université du Québec.

    • En particulier :
      • Composantes de la lecture et de l’écriture (chapitre 2)
      • Difficultés en langage écrit : conceptualisations et terminologies contemporaines
        (chapitre 4)
      • Démarche d’évaluation des difficultés du langage écrit (chapitre 6)

Pour une introduction à la démarche Evidence-Based Practice et aux méthodes
d’évaluation de l’efficacité des traitements :

  • Schelstraete, M.-A. (2011). Méthodologie de l’intervention clinique : principes de
    traitement. Dans M.-A. Schelstraete (dir.), Traitement du langage oral chez l’enfant :
    interventions et indications cliniques (p. 29-56).

Modalité de formation

Sur place ou en webdiffusion (via Adobe Connect).  Il vous sera possible de choisir la modalité de votre choix au moment de votre inscription.


Les participants seront invités à participer à une communauté de pratique en ligne entre les deux dates de la formation : l’engagement en temps représentera jusqu’à 30 minutes par semaine et permettra une meilleure assimilation et mise en pratique de la formation.