Formation continue – Le bilan vocal : comment et pourquoi? – première partie

Date : 1 Mars 2018
Heure : 16h à 20h
Lieu : Pavillon 7077 avenue du Parc
Adresse : 7077 avenue du Parc Montréal, Québec Canada H3N 1X7
Prix : 500 (taxes incluses) $

Formation de 4 jours : les jeudis 1er, 15, 22 et 29 mars 2018  

CONFÉRENCIÈRE

Ingrid Verduyckt, Ph. D;
Professeure agrégée à l’École d’orthophonie et d’audiologie

Résumé

Le rôle de l’orthophoniste en voix, selon une revue systématique récente de ASHA, est « d’évaluer la production vocale acoustique et la fonction physiologique sous-jacente ainsi que de déterminer comment un trouble de la voix affecte l’individu au quotidien, déterminer le pronostic au changement, faire des recommandations pour une prise en charge orthophonique ou par d’autre thérapeutes le cas échéant », p 212-213, [1]. Pour remplir correctement ce rôle, de quel type de mesures vocales les orthophonistes ont besoin et comment peuvent-ils les exploiter au mieux? Comment les récolter pour éviter l’introduction de biais, et comment les utiliser pour motiver nos patients et évaluer l’efficacité de notre traitement?
Il existe une multitude de mesures acoustiques, aérodynamiques et perceptives proposées dans la littérature, ainsi que plusieurs protocoles sur le type de tâches devant servir à récolter ces mesures [1]. Lors de notre formation, nous allons voir quelles sont les mesures appuyées par la littérature et l’expertise clinique, et comment le type de tâche que nous choisissons pour les récolter peut les influencer. Nous allons également approfondir l’analyse des mesures et voir comment elles peuvent nous servir pour appuyer la conclusion orthophonique, les recommandations orthophoniques, et le choix des exercices. La formation, essentiellement pratique, s’ancre dans la littérature actuelle et impliquera une participation active des participants.

 

Objectifs d’apprentissage

Au terme de la formation, les participants auront appris comment les mesures vocales acoustiques, aérodynamiques et perceptives nous informent sur la problématique vocale du patient.

Ils seront en mesure de sélectionner les mesures appropriées pour leurs patients, ainsi que les tâches valides pour les récolter.

Ils seront en mesure d’utiliser les informations issues de ces mesures pour appuyer leur conclusion orthophonique et leur plan de traitement.

Ils comprendront le rôle des différentes mesures en termes d’utilité diagnostique, pronostique, ou en tant qu’indicateur de sévérité du trouble.

Ils amélioreront leur réflexion clinique quant au choix des exercices appropriés pour la problématique de leur patient sur base des mesures du bilan vocal.

 

Modalité de formation

Sur place.