Historique

Germaine_huotEn 1956, Germaine Huot, l’une des pionnières de l’orthophonie et de l’audiologie au Québec, participe à la création, à l’Université de Montréal, du premier programme de

maîtrise au Québec et au Canada dans la discipline, programme qu’elle dirigera jusqu’en 1961. La première cohorte était composée de six étudiants titulaires d’un baccalauréat et le programme permettait d’obtenir un diplôme de maîtrise après deux années d’études. En 1969, avec l’avènement des cégeps, un nouveau profil est créé : un baccalauréat de trois ans suivi d’une année de maîtrise menant au diplôme de maîtrise en orthophonie et en audiologie. ÉcoleEn 1978, la section d’orthophonie et d’audiologie de l’École de réadaptation devient une unité autonome sous le nom d’École d’orthophonie et d’audiologie; elle accueillait alors 30 étudiants. À la suite d’une restructuration majeure en 2000, l’école divise ses programmes : le nombre d’étudiants s’élève à 50 en orthophonie et à 20 en audiologie. À la fin de leur formation, les étudiants obtiennent un diplôme de maîtrise professionnelle en orthophonie (M.P.O) ou en audiologie (M.P.A.). Finalement, pour répondre au décontingentement de 2008, l’école accueille maintenant 70 étudiants en orthophonie et 30 en audiologie. Ces augmentations successives de cohortes ont obligé à des réaménagements en matière d’espace et de ressources humaines. C’est ainsi que, du Pavillon principal à son ouverture à un ancien «entrepôt» sur la rue Jean-Talon puis au pavillon Marguerite-D’Youville, qui l’abritera pendant 30 ans, l’école est désormais installée au 7077, avenue du Parc depuis le 25 mai 2009.

École2L’école a profité du dernier déménagement pour faire peau neuve. L’accroissement de son corps professoral et l’acquisition d’équipements à la fine pointe de la technologie lui permettront de maintenir sa position de leader nord-américain. En mars 2010, ses programmes d’études ont reçu l’agrément de l’Association canadienne des programmes universitaires en orthophonie et en audiologie pour la durée maximale accordée, soit sept ans.

L’ouverture de la Clinique universitaire en orthophonie et en audiologie vient compléter ce tableau. Ce rêve devenu réalité est le fruit d’un travail d’équipe de longue haleine :après des années de discussions, de réflexions et de nombreux plans maintes fois remaniés, la Clinique recevait ses premiers clients le 1er octobre 2009. Soulignons le travail exemplaire de Julie Fortier-Blanc en orthophonie et de Nicole Normandin en audiologie, qui auront mené le projet à sa phase finale avec le soutien de leurs collègues. classeLa Clinique est non seulement un lieu privilégié pour la formation des étudiants et le développement de la recherche clinique, mais également l’occasion d’une plus grande ouverture à la communauté. L’école continue ainsi à jouer son rôle social en favorisant la participation des personnes aux prises avec des problèmes de communication à l’évolution de la société.

L’histoire de l’école ne serait pas complète sans qu’il soit fait mention des professeurs-chercheurs maintenant retraités (ou décédés) qui ont chacun par leur contribution marquante fait progresser les professions d’orthophoniste et d’audiologiste vers de nouveaux critères d’excellence.

×