Formation continue : Le développement de la morphosyntaxe et l’intervention en français

Date : 15 Mai 2017
Heure : 8h30
Lieu : Pavillon 7077 avenue du Parc
Adresse : 7077 avenue du Parc Montréal, Québec Canada H3N 1X7
Prix : 440 $

Lundi 15 mai et jeudi 15 juin 2017 (2 jours de formation)


Université de Montréal
École d’orthophonie et d’audiologie
Pavillon 7077 avenue du Parc
Montréal, Qc
H3C 3J7

8h30 à 16h30

CONFÉRENCIÈRES INVITÉES

Phaedra Royle, Ph. D en psycholinguistique.; 
Professeure agrégée à l’École d’orthophonie et d’audiologie

Émilie Courteau, orthophoniste

Phaedra ROYLE, Ph. D. en psycholinguistique, a fait des recherches postdoctorales en orthophonie à l’Université McGill avant de se joindre à l’ÉOA en 2004. Elle s’intéresse principalement au traitement de la morphologie et de la morphosyntaxe et aux traitements psycho- et neurolinguistique du langage, chez les francophones adultes et enfants, avec et sans défis.

Émilie Courteau est étudiante au doctorat en orthophonie à l’Université de Montréal et orthophoniste depuis 2013. Son domaine de spécialisation touche l’acquisition de la morphosyntaxe, une expertise qu’elle développe par différentes méthodes de recherche expérimentales (pistage oculaire, potentiels évoqués) ainsi que par la pratique de l’orthophonie en clinique auprès des jeunes avec un trouble du langage oral ou écrit. Sa participation comme agente de recherche sur un projet touchant l’orthophonie dans les milieux communautaires, depuis 2015, lui permet d’être au courant des données scientifiques les plus récentes au sujet des pratiques et interventions reliées aux jeunes avec un trouble primaire du langage.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

À la fin de cette formation, l’orthophoniste :

  1. Sera au fait des connaissances en développement normal et atypique de la morphosyntaxe en français
  2. Pourra identifier aisément les processus morphophonologiques et morphosyntaxiques typiques du français
  3. Comprendra les influences cognitives sur les processus morphophonologiques, et morphosyntaxiques
  4. Connaîtra les impacts des habiletés en langue orale sur le développement de l’écrit, dans le domaine de la morphosyntaxe
  5. Pourra identifier les approches d’intervention basées sur les données probantes en morphosyntaxe chez les tout-petits et les enfants plus âgés
  6. Aura développé des connaissances sur la conscience morphologique et les implications cliniques qui s’y rattachent pour l’intervention à l’oral et à l’écrit.

RÉSUMÉ DE LA FORMATION

Lundi 15 mai

Survol des recherches sur le développement morphosyntaxique en français, avec une attention particulière aux processus qui peuvent être difficiles pour les enfants ayant un trouble spécifique du langage (TSL).

  • Accords en genre (déterminants, pronoms clitiques et adjectifs)
  • Flexion verbale (temps et groupe de conjugaison)
  • Accord verbal (nombre)
  • Clitiques (nominatifs et accusatifs – cas et personne)
  • Allomorphie (élision, contraction, liaison)

Brève revue de l’évaluation de la morphosyntaxe chez l’enfant (préscolaire et âge scolaire)

Traitement de la morphologie flexionnelle à l’oral et à l’écrit

Revue des approches implicites et explicites d’intervention en morphosyntaxe présentées dans la littérature

Jeudi 15 JUIN

Survol des recherches sur les aspects neurolinguistiques et cognitifs de la conscience morphologique.

  • Liens entre la conscience morphologique à l’oral et le développement du langage écrit
  • Aspects cognitivo-linguistiques de la morphosyntaxe (mémoires, processus analogiques)
  • Brève revue des études en neuro-imagerie développementale (potentiels évoqués)
  • Revue de l’intervention en conscience morphologique, gains possibles à l’oral et à l’écrit
  • Intervention en morphosyntaxe et en langage écrit chez les enfants d’âge scolaire

Le coût de la formation inclue les pauses-santé et les dîners du lundi et du jeudi.

×